Recrutement de 20.000 gendarmes à l’horizon 2025 : Que prépare le Général Moussa Fall

Nommé Haut Commandant de la Gendarmerie et directeur de la Justice militaire en remplacement du Général de corps Jean-Baptiste Tine,le Général de Brigade Moussa Fall ne serait pas en terrain inconnu puisqu’il a toujours fait face aux missions les plus périlleuses durant sa trajectoire.

Recrutement de 20.000 gendarmes à l’horizon 2025 : Que prépare le Général Moussa Fall

Nommé Haut Commandant de la Gendarmerie et directeur de la Justice militaire en remplacement du Général de corps Jean-Baptiste Tine, le Général de Brigade Moussa Fall ne serait pas en terrain inconnu puisqu’il a toujours fait face aux missions les plus périlleuses durant sa trajectoire. Mais jamais dans l’histoire de la Gendarmerie nationale, un Haut Commandant n’a autant déroulé une feuille de route aussi caustique. De surcroît, le recrutement de 20.000 militaires à l’horizon 2025 qu’il a annoncé sont autant de facteurs qui incitent à bon nombre de nos compatriotes à se demander que mijote le Général Fall !

La trajectoire du nouveau Haut commandant de la Gendarmer Nationale et directeur de la Justice militaire est riche d’enseignements. Le Général Moussa Fall est en effet un homme de défis qui raffole les missions les plus périlleuses. En atteste sa réputation de pur et dur qui ne recule jamais devant l’adversité.

A ce propos, dans les 90, c’est lui qui, à la tête d’un détachement de gendarmes, s’était farouchement opposé à la prise de la centrale électrique de Boutoute, un endroit stratégique dont la chute entre les mains des rebelles allait plonger la capitale de la Casamance dans le noir.

Aussi, à l’époque au moment où tous les officiers évitaient d’être envoyés en Casamance à cause de la dangerosité de la situation, lui se portait volontaire sans mangement. Revenu « blindé » de la Casamance, c’est à la compagnie de Dakar qu’il a été appelé à faire ses preuves.

Aujourd’hui trônant à la tête de la Gendarmerie Nationale, il a décliné une feuille de route assez caustique lors de son installation par le ministre des forces Armée Sidki Kaba hier jeudi.Le ton accrocheur, l’intonation militaire et le débit osé, Général Fall promet de bâtir une gendarmerie professionnelle, ancrée dans les valeurs au cœur des institutions républicaines.

Il a affirmé que la Légion de gendarmerie d’intervention (LGI) sera ‘’portée à trois groupements, tandis que le Groupement d’intervention de la gendarmerie nationale (GIGN) sera « remis à niveau ».Il dit tabler sur un effectif de 20 000 gendarmes à l’horizon 2025 et que tous les échelons opérationnels devront s’attaquer aux violences urbaines et rurales.

L’engagement de défendre les intérêts du Sénégal, la « départementalisation de la sécurité » et la « lutte contre la délinquance » sont parmi les fronts auxquels il compte s’attaquer. Mais dans la déclinaison de sa feuille de route, l’on a tout comme l’impression qu’il donne toujours des gages de sécurisation e amont comme en aval.

« Sans ordre républicain, il n’y a ni sécurité, ni liberté »Il ajoute qu’il va mettre sur pied un escadron de sécurité routière dans chaque légion territoriale. Et pour couronner le tout, le nouveau Haut Commandant de la Gendarmerie se fait plus clair dans sa nouvelle mission.

Il indique qu’il va s’attaquer aux violences aveugles, urbaines et rurales, aux incivilités, à la cybercriminalité, au vol de bétail, à la coupe illicite de bois, à l’extrémisme violent, à la criminalité transfrontalière organisée, etc. Dire que les mesures idoines qu’il compte prendre rentrent en droite ligne dans sa mission régalienne de défense et de sécurisation mais bien des zones d’ombre subsistent dans cette posture va-t-en guerre.

Tant il est vrai qu’il s’est passé beaucoup de choses en mars dernier et les enjeux électoraux qui se profilent à l’horizon sont d’une énormité qui fait craindre le pire entre acteurs politiques. De toute évidence, les sénégalais sont aujourd’hui en droit de se poser des questions légitimes au vu de la célérité avec laquelle, le Général Jean-Baptiste Tine a été remplacé et le cran que se donne son successeur pour faire face aux éventuels périls. Que prépare le Général Moussa Fall ! C’est là, toute la question !

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading…

0

Gueule Tapée : Les aveux de la militante du PDS jetée du 2e étage aux enquêteurs

Ousmane Sonko : Regardez comment ils ont bousillé la vie de Saer Kébé…”