Ligue 1 : Face à Paris, l’OM a loupé le coche


Ligue 1 : Face à Paris, l’OM a loupé le coche

En supériorité numérique dès la 57e minute, l’OM n’a pas su faire la différence face au PSG ce dimanche soir au stade Vélodrome, en clôture de la 11e levée de L1 (0-0).

Le 101e Classique de l’histoire a accouché d’une souris, ce dimanche au stade Vélodrome: un match nul et vierge qui laissera certainement plus de regrets aux Marseillais qu’aux Parisiens. Plus d’une demi-heure durant en effet l’OM a joué en supériorité numérique dans cette rencontre de clôture de la 11e journée de Ligue 1 – Hakimi ayant logiquement écopé d’un rouge à la 57e minute pour une faute grossière sur Ünder en position de dernier défenseur. En vain.

Peut-être en mal de jus trois jours après une éprouvante sortie à Rome, face à la Lazio en Ligue Europa, les Phocéens n’ont pas su profiter de l’aubaine, manquant là une belle opportunité de signer leur premier succès à domicile face au PSG depuis 2011. Une déception qui prive du reste l’équipe de Jorge Sampaoli de podium – sauf rattrapage victorieux contre l’OGC Nice, mercredi prochain à Troyes (le 22 août dernier, les débats entre le Gym et l’OM avaient été interrompus sur un envahissement de terrain à l’Allianz Riviera).

La VAR décisive
Deux fois pourtant les filets ont tremblé ce dimanche soir au Vélodrome. Sur un but contre son camp de Luan Peres, d’abord, et cette reprise initiale non cadrée d’un Neymar finalement signalé hors-jeu (14e). Puis quelques minutes plus tard, sur un centre parfait de Lirola repris victorieusement par Milik (21e). Là encore une réalisation invalidée par M. Bastien après recours à la VAR, pour une position de hors-jeu limite du latéral espagnol.

Outre ces actes manqués, Messi a eu les meilleures occasions parisiennes du match: une tête claquée par Lopez sous sa barre (26e) et une frappe enroulée expédiée d’un rien hors cadre (43e). Les Olympiens, eux, peuvent s’en vouloir de ne pas avoir atteint la cible sur ces têtes de Milik (4e) et Rongier (66e), mais aussi et surtout sur cette reprise mal ajustée d’un De La Fuente esseulé au deuxième poteau (77e). « Un point ça ne suffit pas, on voulait les trois points ce soir ! On méritait la victoire mais c’est de bon augure pour la suite », résumait à l’issue de la partie Guendouzi sur l’antenne de Prime Vidéo.

Leave your vote


Soyez respectueux dans les commentaires

Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Add to Collection

No Collections

Here you'll find all collections you've created before.