Actualités

Traitement du drame à Sacré-Cœur : le Cored en colère contre les organes de presse

Le Conseil pour l’observation des règles d’éthique et de déontologie dans les médias (Cored) remonte les bretelles aux organes de presse suite à la publication de la photo montrant le visage des trois enfants à l’issue de la tragédie au cabinet dentaire à Sacré-Cœur, ce dimanche dernier.

Dans un communiqué, le Cored a recadré, comme à l’accoutumé, certains acteurs de la presse. A cet effet, il «rappelle à tous les confrères et consœurs qu’en toute circonstance, nous devons rester des journalistes prudents mais aussi très précautionneux dans la manière de traiter des informations aussi graves et qui soulèvent tant de douleur».

D’après le Cored, tous les organes de presse qui ont publié ces photos ont violé ainsi l’article 17 du Code de la presse et l’article 7 de la Charte des journalistes du Sénégal qui font obligation aux médias de respecter l’intimité et la vie privée des personnes.

«Ces images auraient dû être floutées. La publication de ces images telles quelles est une atteinte grave à la dignité et aux droits de ces enfants et des familles des victimes de cette tragédie. Le traitement des faits, quand ils sont tragiques ou touchent de surcroît des mineurs, requiert une autre approche qui intègre le respect de la dignité des victimes mais aussi de la douleur des familles», déplore-t-il.

Toutefois, le Conseil a invité les journalistes et techniciens des médias à plus de vigilance et à veiller au respect des règles éthiques et déontologiques en matière d’images. «Au terme des articles 53 et 54 du Code de la Presse, le Cored tout en privilégiant le dialogue, a les pleins pouvoirs pour sévir contre les organes qui continuent à faire fi du respect des règles d’éthique et de déontologie les plus élémentaires», conclut-il.

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.