Football

Convocation de ses internationaux, Naples annonce une plainte contre les Fédérations africaines

Naples semble sombrer dans la folie à l’idée de perdre quatre joueurs majeurs de son effectif. Et par le biais de son avocat, le club italien compte porter plainte contre le Sénégal, le Nigeria, le Cameroun ou encore l’Algérie si ces fédérations convoqueraient ses joueurs pour la Coupe d’Afrique des nations (9 janvier-6février).

Suite et pas fin concernant la libération des internationaux africains pour la Coupe d’Afrique des nations de football au Cameroun (9 janvier-6 février). Alors que la Fifa a demandé à tous les clubs concernés de libérer les joueurs concernés à partir du 27 décembre, certaines écuries européennes continuent de faire de la résistance. C’est notamment le cas de Naples qui compte porter plainte contre certaines fédérations africaines qui convoqueraient ses pensionnaires. Cette plainte vise alors le Sénégal, le Nigeria, l’Algérie et le Cameroun qui ont des éléments au sein de la formation napolitaine. «Compte tenu de la situation épidémiologique (à cause du variant Omicron), il pourrait y avoir une action en justice, car ce tournoi (la Coupe d’Afrique) enlève des ressources précieuses aux clubs», soutient l’avocat de Naples, Mattia Grassani dans CalcioNapoli24.

L’avocat avertit que son club pourrait poursuivre en justice les fédérations concernées pour empêcher leurs joueurs de participer à la Coupe d’Afrique des nations.

«La première étape, empêcher les convocations»

Le tournoi se déroule au Cameroun, même si les cas de Covid augmentent dans le monde entier. Comme le Cameroun n’a vacciné qu’environ cinq pour cent de la population, le conseil de Naples craint que cela ne se transforme en un cluster à grande diffusion pour le continent et le monde du football dans son ensemble. «Les clubs ont investi beaucoup d’argent pour recruter des joueurs, donc s’ils devaient être infectés, ce serait difficile à gérer», poursuit Me Mattia Grassani. «La première étape serait une action en justice pour empêcher les convocations (des joueurs), car les normes sanitaires ne sont pas les mêmes que dans les compétitions européennes. Alors il pourrait y avoir un recours pour obtenir une exemption des joueurs basés en Europe», enchaîne Grassani.

Une démarche farfelue des dirigeants de Naples qui devraient perdre des joueurs majeurs de son effectif comme Kalidou Koulibaly (Sénégal), Adam Ounas (Algérie), André-Frank Zambo Anguissa (Cameroun) et Victor Osimhen (Nigeria). Et cette sortie de l’avocat ne conforte que les idées de certains clubs européens à travers leur association l’Eca (association des clubs européens) pour demander à la Fifa de ne pas mettre leurs joueurs à la disposition de leurs sélections.

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.