International

L’armée malienne accusée d’exécutions sommaires dans un village

Des greniers réduits en cendres, des motos détruites et des corps enterrés. À Nia Ouro, dans la région de Mopti, au centre du Mali, la journée du 4 janvier 2022 a tourné au désastre. Récit de ces heures de terreur à l’aide de vidéos vérifiées, d’images satellites et en s’appuyant sur les témoignages de notre Observateur qui accuse l’armée malienne d’être responsable de ces exactions.

 

Notre enquête commence par une vidéo publiée sur Twitter le 9 janvier 2022. Elle montre un grenier détruit, ainsi qu’une charrette, visiblement ravagée par des flammes. Dans le texte qui l’accompagne, il est écrit : « Nia-Ouro après le passage de l’armée malienne ».

Un autre internaute nous fait ensuite parvenir des vidéos supplémentaires, tout en affirmant qu’elles montrent Nia Ouro après l’attaque. Au total, neuf fichiers différents, qui montrent tour à tour des motos brûlées, des charrettes et des greniers détruits. Aussi, au moins deux corps sont visibles : ils sont déterrés par les habitants. L’une des personnes mortes a les mains attachées dans le dos. Plusieurs de ces vidéos ont été tournées au même endroit, car certains éléments de l’environnement sont visibles sur des images différentes.

Diaporama des captures d’écran de deux vidéos différentes, avec le même élément visible entouré.

RFI et Libération ont fait état d’une attaque qui aurait été perpétrée par les soldats maliens dans le village de Nia Ouro, le mardi 4 janvier 2022, dans des articles respectivement mis en ligne les 7 et 8 janvier. Le 4 janvier même, en début d’après midi, l’ONG malienne Kisal, qui travaille sur les droits de l’Homme au Sahel, poste un message sur sa page Facebook : « Ce mardi 4 janvier 2022, qui coïncide au jour de la foire hebdomadaire de Sofara, des individus en uniformes militaires présentés comme des militaires maliens en poste au camp de Sofara ont fait une irruption dans la localité de Nia Ouro, les hommes sont systématiquement ligotés et battus à en croire le rapportage des villageois et plusieurs motos ont été brûlées. »
LIRE LA SUITE

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles correspondants

Load More Posts Loading...No more posts.