CAN 2021Grande Une

CAN 2021 : La Gambie valide son ticket pour les huitième de finale avec le Mali

Un match pour la qualification. Le gagnant de ce duel du groupe F entre la Gambie et le Mali, deux équipes qui ont pris les trois points lors de la première journée, était assuré d’obtenir son ticket pour les huitièmes de finale de cette Coupe d’Afrique des Nations. Une rencontre passionnante avec du beau monde sur la pelouse, puisque côté gambien on retrouvait notamment Momodou Ceesay-Musa Barrow aux avant-postes. En face, les Maliens affichaient logiquement bien plus de noms connus du grand public, surtout en France, comme à l’image d’Hamari Traoré, Massadio Haïdara, Kouyaté, Bissouma, Samassekou ou Moussa Djenepo.

D’entrée, les Maliens attaquaient pour mettre à mal des Gambiens qui, on le rappelle, disputent la première CAN de leur histoire. Regroupés, ces derniers parvenaient à contenir les assauts maliens, qui passaient principalement par le côté droit pour tenter de faire mal. Les Aigles n’hésitaient pas à tenter leur chance et frappaient souvent au but, mais étaient assez maladroits. Ils étaient même à deux doigts d’être surpris par leur rival, puisque Barrow envoyait une frappasse sur la barre transversale (21e) en guise de première vraie occasion de la partie, sur coup franc. Jallow, également sur coup de pied arrêté, touchait lui aussi le montant sur une superbe frappe du gauche bien enroulée (38e).

Tout s’est joué en fin de match
Bien que dominateurs en termes de possession, les Maliens pouvaient être heureux de rejoindre les vestiaires avec ce score de parité 0-0, puisque ce sont les Gambiens qui ont eu les deux plus grosses occasions de la partie. Derrière, la Gambie était également très solide et difficile à manœuvrer. Au retour des vestiaires, Mohamed Magassouba faisait notamment entrer Adama Noss Traoré pour donner un nouvel élan aux siens. Amadou Haïdara entrait également en jeu, et on sentait une certaine amélioration dans le jeu.

L’ancien Lillois signait notamment une belle frappe, détournée peu académiquement par Jobe (59e). Le portier gambien récidivait sur une tentative d’Haïdara quelques minutes plus tard. Le Mali poussait, avec une possession exacerbée, mais son rival du jour tenait bien. Koné était à deux doigts de faire trembler les filets (75e), mais c’est finalement sur penalty qu’il allait marquer. Bissouma avait effectivement été bousculé par Gomez dans la surface, et Ibrahima Koné transformait son penalty à merveille, d’une frappe croisée qui a pris Jobe à contre pied (0-1, 79e). De quoi obtenir son ticket pour les huitièmes ? Non, puisqu’en toute fin de partie, la Gambie bénéficiait elle aussi d’un penalty. Musa Barrow ne tremblait pas, en prenant également le portier rival à contre-pied (1-1, 90e). Un point qui ne fait les affaites d’aucun des deux pays, qui devront attendre la troisième journée pour se qualifier.

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.