Actualités

Un enfant de 4 ans retrouvé mort: Dave De Kock, déjà condamné, n’était-il pas surveillé?

Dean, 4 ans, a été retrouvé mort ce lundi soir, en Zélande (Pays-Bas). C’est son ravisseur, Dave De Kock, qui aurait indiqué à la police où se trouvait le corps. Déjà condamné à 10 ans de prison, en 2010, pour des faits de maltraitance qui avaient conduit à la mort d’un enfant de 2 ans, le suspect ne faisait curieusement pas l’objet d’un suivi judiciaire depuis sa libération. Le ministre de la Justice, Vincent Van Quickenborne, s’en est expliqué sur VTM.
Un enfant de 4 ans retrouvé mort: Dave De Kock, déjà condamné, n’était-il pas surveillé?  %Post Title
En 2008, Dave De Kock avait causé la mort du petit Miguel, 2 ans. Il avait, pour ces faits, été condamné à 10 ans de prison. Une peine purgée intégralement, et ce malgré plusieurs demandes de libération anticipée systématiquement rejetées. Libéré en décembre 2018, il n’était plus suivi par la justice.
Cette mesure de prévention n’existait pas encore pour ce type de faits à l’époque, a justifié Vincent Van Quickenborne: “Aujourd’hui, un tel instrument existe: il s’agit de la mise à la disposition de la justice. Grâce à cela, un condamné libéré peut continuer à être suivi pendant 15 ans”, précise le ministre de la Justice.

Il souligne que Dave De Kock était incarcéré à la prison néerlandaise de Tilburg. L’établissement avait d’ailleurs demandé, sans succès, son placement dans une institution psychiatrique. “Il a finalement purgé le reste de sa peine à la prison de Ruiselede (Flandre-Occidentale) où il faisait l’objet d’une procédure d’accompagnement pour soigner ses problèmes de toxicomanie », a-t-il ajouté.

Rappel des faits
Le tribunal correctionnel de Turnhout avait condamné, en février 2010, Dave De Kock à 10 ans de prison pour traitements inhumains sur le petit Miguel, 2 ans, le fils de sa compagne. Cette dernière avait également été condamnée à 2 ans de prison avec sursis pour non-assistance à personne en danger. Les faits remontaient à juin 2008. Miguel avait été hospitalisé le 25 juin. Il était mort quelques jours plus tard d’une hémorragie cérébrale. L’enquête avait montré que la cause en était les mauvais traitements infligés par le compagnon de sa mère.

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.