Faits Divers

La mariée refuse les avances du charretier, elle le regrette amèrement

Aucune femme n’a le droit dire non aux avances du charretier Ousmane NDOUR. Et l’enseignante W. THIAW, mariée ne dira pas le contraire. En effet, après avoir couru derrière la victime en vain, le sieur NDOUR a utilisé ses biceps pour corriger W.THIAM qui l’avait recadré.

N’eut été l’intervention d’un passant, la victime allait passer un sale quart d’heure entre les mains de son agresseur.

Conduite au centre de santé, elle s’en sort avec une ITT de 10 jours.

En fuite depuis le 22 décembre, jours des faits, le mis en cause a été appréhendé à son retour à Thiadiaye (Mbour), le 22 janvier.

Devant les limiers, il avance avoir répondu aux coups e la dame, même s’il ne nie pas sa déclaration d’amour.

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.