Actualités

Guinée-Bissau: Après un coup d’Etat déjoué, la CEDEAO prend une décision ferme

A la suite de la réunion d’urgence des dirigeants de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO), ils ont souligné la nécessité de déployer des hommes en Guinée-Bissau pour stabiliser le pays après une tentative de coup d’Etat.

La Guinée-Bissau a frôlé un coup d’Etat le 1er février dernier alors que des hommes lourdement armés ont tenté de renverser le président Umaro Sissoco Embalo en prenant d’assaut le palais présidentiel. Cinq heures de combat ont fini par épuiser les assaillants qui ont battu en retraite sans atteindre leur objectif.

La situation a été évoquée lors de la réunion extraordinaire de la CEDEAO et l’organisation a décidé de faire une action pragmatique. « La Conférence a été informée par S.E.Mme Suzi Carla BARBOSA, Ministre d’Etat, Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, Internationale et des Communautés, République de Guinée Bissau, des circonstances de la tentative de coup d’État du 1er février 2022 en République de Guinée Bissau », indique le communique de la CEDEAO.

« La Conférence a fermement condamné cette tentative de coup d’Etat en Guinée Bissau et exprimé sa solidarité avec le Président Umaro Sissoco EMBALO et avec le peuple de Guinée Bissau. La Conférence, au vu de ces derniers développements, décide de l’envoi d’une Force d’appui à la stabilisation du pays », poursuit le document.

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.