Actualités

Élections législatives 2022 : Bougane Guèye Dani éliminé

La décision du Conseil constitutionnel est tombée hier tel un monde qui s’effondre sur la tête de certaines coalitions qui avaient introduit des recours au niveau de l’institution judiciaire. Parmi les candidats les plus malheureux de la décision du juge constitutionnel, Bougane Guèye et ses camarades de la liste de la Grande coalition Gueum Sa Bopp. En effet, le Conseil constitutionnel, par sa décision d’hier, acte l’impossibilité de ladite coalition à prendre part aux élections législatives du 31 juillet 2022.

Bougane Guèye Dani et sa coalition ne participeront pas aux élections législatives du 31 juillet 2022. Les sept sages du Conseil constitutionnel, statuant en matière électorale, en ont décidé ainsi. En effet, rappelant que le minimum requis pour le parrainage est de 0,5% le maximum étant 0,8% les juges constitutionnels ont décidé que la Grande coalition Gueum Sa Bopp ne pourra pas participer.

«Considérant, d’une part, que les pièces produites par le requérant pour asseoir le caractère erroné des motifs de rejet de ses parrainages, duquel il déduit la défectuosité du système de contrôle, ont été établies par la coalition elle-même, ne comportent aucune signature et occultent les prénoms et noms des parrains dont la taille et le numéro de carte d’électeur sont contestés ; que ces pièces ne sauraient faire foi contre le procès-verbal de contrôle des parrainages établi contradictoirement par la commission et signé par le président de la Commission, le représentant de la Cena et le mandataire de la Grande coalition Gueum Sa Bopp ; qu’il s’ensuit que le moyen n’est pas fondé ; Considérant, d’autre part, que pour déclarer irrecevable le dossier de candidature de la Grande coalition Gueum Sa Bopp, la décision n°006072 du 17 mai 2022 du ministre chargé des élections constate que cette coalition n’a pas obtenu le minimum de parrainages valides de 0,5% représentant 34.580 électeurs du fichier général exigé par la loi, que, pour ce faire, la décision du ministre fait référence au rapport de la Commission de réception des dossiers de déclaration de candidature pour les élections législatives du 31 juillet 2022 concernant le contrôle des listes de parrainages de la Grande coalition Gueum Sa Bopp et se fonde sur le procès-verbal de contrôle des parrainages de cette coalition, duquel il ressort que celle-ci a fourni 53.009 parrainages dont seuls 14.141 ont été validés alors que 36.686 ont fait objet de rejet pour autres motifs…», a noté le Conseil constitutionnel.

Après ses considérations, le Conseil constitutionnel a dit sa décision dans le cadre de cette affaire. Ainsi, le Conseil constitutionnel inscrit que «le recours introduit par le mandataire de la Grande coalition Gueum Sa Bopp est rejeté».

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.