Actualités

«Khar rek moma dessé… il ne me manque que le mouton»

D’après le tueur présumé, sa femme, qui voulait un baptême digne de ce nom pour leur fille née moins d’une semaine plus tôt, lui mettait la pression. D’après certains témoignages, la dame aurait même menacé de quitter son mari s’il ne trouvait pas l’argent nécessaire pour satisfaire ses attentes.

C’est ainsi que le jour des faits, peu avant de commettre le crime, Khassim Bâ envoie à son épouse un message repris in extenso dans Libération : «Rassure toi tt tes ok maintenant Khar rek moma dessé je viens d’avoir la somme avec moi tkt op pr moi entt cas.»

Moins de deux heures après, Khassim Ba pénètre dans le multiservices tenu par Kiné Gaye et lui plante, d’après les enquêteurs, 37 coups de couteau.

A voir également sur Teledakar

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.