International

Des personnes victimes d’agressions $exuelles virtuellement

L’avatar d’une chercheuse qui menait des études sur le comportement des utilisateurs de Horizon Worlds, le métavers de Meta, a été victime d’une agression sexuelle.

Aussi fictive que soit cette agression, “ça compte quand même, ça a un réel impact sur les utilisateurs”, a déclaré au micro de la BBC, Vicky Wyatt, directrice des campagnes de SumOfUs, une ONG spécialisée dans la responsabilité sociale et
économique des entreprises.

D’après le média britannique, qui a pu visionner les images de l’agression du point de vue de la
chercheuse de 21 ans, deux avatars masculins se trouvaient dans la même pièce que cette dernière. Tandis qu’ils faisaient des commentaires obscènes, l’un des deux avatars inconnus s’est rapproché de celui de la chercheuse.

En février dernier, Meta avait instauré des mesures de sécurité à activer, parmi lesquelles une limite physique d’1,20 mètre. SumOfUs a indiqué que la chercheuse avait été encouragée à désactiver cet outil de protection.

Ce n’est pas le premier cas d’agression sexuelle rapportée sur la plateforme virtuelle Horizon Worlds. En décembre 2021, une bêtatesteuse avait informé Meta que son avatar avait subi des attouchements de la part d’autres utilisateurs au Plaza, une sorte de centre-ville virtuel.

D’autres avatars auraient assisté à la scène sans même réagir. “Le harcèlement sexuel n’est déjà pas une blague sur Internet, mais le fait de le subir en réalité virtuelle rend l’événement plus intense encore”, avait expliqué la victime.

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.