Actualités

UASZ : Les étudiants se prononcent sur les promesses non tenues des autorités

Le Front pour une Révolution Anti-impérialiste, Panafricaine et Populaire, section Université Assane SECK de Ziguinchor, a constaté avec regret les tensions qui règnent ces derniers temps à l’Université Assane SECK de Ziguinchor.

Selon les activistes ces tensions tournent autour de certaines promesses non tenues par des autorités au sein de l’Université Assane Seck de Ziguinchor.

« Précarité des conditions de vie et d’étude des étudiants à cause d’un manque criarde d’infrastructures ;
Incompétence des autorités internes à savoir le Recteur et le Directeur du CROUS, à faire face aux problèmes qui paralysent l’UASZ ;
Promesses non tenues qui témoignent d’un manque de volonté manifeste du MESRI d’achever les chantiers du projet PGF SUP de l’UASZ ;
Violation des franchises universitaires par les forces de l’ordre à l’UASZ dans la journée du mardi 14 JUIN 2022 », a expliqué les étudiants de Frapp de Ziguinchor.

Les activistes demandent aux autorités compétentes de satisfaire à la demande des étudiants avant que l’année ne soit perturbées.

« Au regard de cette situation, FRAPP UASZ est au regret d’affirmer que les lendemains de ce pays sont sombres et incertains car l’avenir de ce pays repose sur un enseignement supérieur de qualité. Et que, le ministre de l’Enseignement supérieur, ainsi que le Recteur et le Directeur du CROUS Z sont, et seront, responsables de tout ce qui arrive et arrivera aux étudiants. Leur mutisme, avec la complicité du gouvernement qui ne réagit que lorsque le drame se produit, en dit trop sur leur projet de déstabilisation des universités », a rappelé le coordonnateur du mouvement à Ziguinchor

le FRAPP UASZ exige :
• l’achèvement des chantiers du projet PGF SUP
• le démarrage des travaux de construction du restaurant de 1500 places ;
• la réfection et l’équipement des salles de classes de l’UASZ dont certaines sont dans une vétusté très avancée et manquent de matériels pour le bon déroulement des cours ;
• la finalisation des travaux de construction du pavillon des 1000 lits pour parer à la question de promiscuité dont souffrent les étudiants dans le campus social ;
• la mise à disposition des pavillons externes des garçons dont la dernière échéance remonte au mois de décembre 2021 ;
• le respect des franchises universitaires qui est gage de la paix et de la sécurité des universitaires.

Le FRAPP UASZ invite les autorités à la résolution des problèmes qui paralysent l’Université Assane SECK de Ziguinchor dans les plus brefs délais. Par ailleurs, le FRAPP UASZ interpelle la responsabilité du Président de la République face à un MESRI qui fait preuve d’incapacité et d’incompétence face aux problèmes de l’enseignement supérieur.
Le combat pour la cause estudiantine étant noble, le FRAPP-UASZ témoigne sa solidarité aux étudiants de l’UASZ.

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.