FootballGrande Une

Injustice ! Comment la CAF va priver Edouard Mendy de Ballon d’Or Africain

La confédération africaine de football (CAF) a enfin décidé d’organiser la cérémonie des CAF Awards 2021 – 2022 à la date du 21 Juillet 2022 au Maroc. Une nouvelle loin d’avoir fait taire les nombreuses critiques du fait d’un laxisme et de lenteurs notés au niveau de la CAF quant à la désignation d’une date et d’un lieu pour accueillir ledit événement.

Les CAF Awards 2021-2022 auront comme particularité une impasse injustifiée qui a été faite sur la quasi-totalité de la saison 2021 transformée en saison « blanche » par la CAF…

Un tour de passe de passe réalisé par le président de la CAF, Patrice Motsepe et ses collaborateurs dont son premier vice-président et président de la fédération sénégalaise de football, Augustin Senghor. Une anomalie qui semble passer entre les mailles du filet sans vraiment interpeller le grand public à la limite désabusé face à la situation.

Mieux encore, à un mois de la cérémonie censée être novatrice, les noms des joueurs et joueuses pressentis pour remporter les différentes distinctions (Meilleur joueur, meilleur jeune joueur et joueuse, meilleur entraîneur entraîneur, meilleurs équipes et clubs sont encore inconnus, plus beau but…) Une sorte de pilotage à vue qui dévalorise davantage cette cérémonie censée être la messe du football Africain.

En lieu et place de deux cérémonies couvrant normalement les saisons (2021 et puis 2022), la confédération africaine semble avoir jugée plus pertinent de faire d’une pierre deux coups ! Pour quelles raisons ? Mystère et boule de gomme !
La nouvelle est tombée tel un coup de tonnerre, enrobée dans une espèce de nouveauté qui voudrait que désormais l’année civile ne sera plus prise en compte pour désigner le meilleur joueur africain de la saison. Mais, il faudra plutôt se baser sur les performances individuelles notées entre le mois de septembre 2021 au mois de juin 2022.

Autrement dit, toutes les performances des footballeurs quelles que soient leurs prouesses et leur régularité, sont frappées de nullité ! Quelle injustice diront certains qui voient là un « Holdup » envers le gardien de but international sénégalais, Édouard Mendy. Le ballon d’or 2021 finira donc par lui filer entre les gants, sous le silence coupable de la CAF, version Motsepe…

Auteur d’une époustouflante saison 2020-2021 (43 matches 24 clean sheets) avec les Blues de Chelsea qu’il a menés vers un sacre en Ligue des Champions en plus d’avoir été décisif en Premier League. Mendy était sans nul doute le favori incontesté pour remporter le titre de meilleur joueur Africain 2021 devant Sadio Mané et Mohamed Salah…

Une distinction qui se serait inscrite dans la même dynamique que son titre de meilleur gardien du monde FIFA The Best en plus d’une seconde place « injuste » concernant le Prix Lev Yachine de France Football, décerné à l’Italien Gianluigi Donnarumma, vainqueur de l’Euro 2021.

Après avoir fait l’impasse sur les CAF Awards 2020 à cause de la pandémie de Covid-19 qui rendait impossible toute forme de manifestation. L’instance dirigeante du football africain a cette fois-ci, deux ans plus tard, tout simplement opté pour une forme de fusion des deux dernières éditions (2021 et 2022.) Une opération assez pratique pour rattraper le retard concédé par la CAF qui marque sérieusement le pas depuis un certain temps quand il s’agit de tenir les CAF Awards.

Pour cette édition des CAF Awards 2021-2022, il faudra donc prendre en compte les performances des footballeurs sur la période comprise entre septembre 2021 à juin 2022. Une nouvelle règle qui change complètement la donne puisque cette fois-ci, Sadio Mané qui a récemment remporté la CAN 2022 en plus d’avoir largement contribué à la qualification des Lions au Mondial Qatar 2022, part avec les faveurs des pronostics.

Le nouvel attaquant du Bayern Munich qui vise le doublé après le sacre de 2019, sera talonné de très près par son éternel challenger Mohamed Salah récemment désigné meilleur et co-meilleur buteur de la Premier League. Un mal pour un bien du côté sénégalais, même si Édouard Mendy qui a vécu une année 2021-2022 très compliquée en club, est tout aussi méritant.

À noter que cette année pour désigner les lauréats dont le titre de meilleur entraîneur de l’année qui pourrait revenir à Aliou Cissé, le vote sera dévolu aux capitaines de sélection, entraîneurs, groupe technique de la CAF, à des journalistes et à des légendes du football africain…

-Avec Dakaractu

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.