FootballGrande Une

Ce que Sadio Mané est entrain de faire dans son village même Macky Sall n’a pu le faire

Ce que Sadio Mané est entrain de faire dans son village, même le président Macky Sall n’a pu le réaliser !

L’attaquant sénégalais Sadio Mane a transformé son village d’enfance de Bambali, un village du sud du Sénégal, par des gestes de générosité incomparable.

L’attaquant de 30 ans, qui devrait rejoindre le Bayern Munich cet été dans le cadre d’un contrat de 35 millions de livres sterling avec Liverpool, est retourné dans son pays d’origine ce mois-ci pour participer à un match aux côtés d’El Hadji Diouf et Papiss Cisse.

Il a toujours entretenu une relation solide avec Bambali et les 2 000 habitants qui y vivent.

Dans le passé, il a fait don d’importantes sommes d’argent pour aider à améliorer les conditions de vie des habitants du village, dont une somme de 380 millions FCFA pour la construction d’un nouvel hôpital.

Et ayant déjà fait don de 153 millions FCFA pour la construction d’une nouvelle école secondaire, Mane aurait construit une station-service et un bureau de poste pour aider les habitants.

Sans compter les 50 milles FCFA qu’il offre à chaque famille toutes les fins du mois !

Sadio Mané a aussi couronné les meilleurs élèves du Lycée de Bambali en leurs offrant des ordinateurs portables et des primes d’une valeur de 250 milles FCFA chacun.

En avril 2018, il a fait don de plus de 250 millions FCFA pour que la prochaine génération d’enfants de Bambali ait une nouvelle école secondaire .

Lorsque The Telegraph lui a parlé de la construction d’une école pour la jeune génération, il a demandé qu’elle soit exclue de l’interview, ajoutant « Je ne fais pas cela pour la publicité ».

Et dans une interview avec le média ghanéen nsemwoha, Mané a parlé de ses vrais désirs dans la vie.

« Pourquoi voudrais-je dix Ferrari, 20 montres en diamant ou deux avions ? Qu’est-ce que ces objets vont faire pour moi et pour le monde ? » il a dit. « J’avais faim, et je devais travailler sur le terrain ; j’ai survécu à des moments difficiles, j’ai joué au football pieds nus, je n’ai pas eu d’éducation et bien d’autres choses, mais aujourd’hui avec ce que je gagne grâce au football, je peux aider mon peuple. J’ai construit des écoles, un stade, nous fournissons des vêtements, des chaussures, de la nourriture aux personnes qui sont dans l’extrême pauvreté. De plus, je donne 70 euros par mois à toutes les personnes d’une région très pauvre du Sénégal qui contribue à leur économie familiale ». « Je n’ai pas besoin d’exposer des voitures de luxe, des maisons de luxe, des voyages et même des avions. Je préfère que mon peuple reçoive un peu de ce que la vie m’a donné. »

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.