Actualités

Justice : Assane Mbacké et Cie jugés devant la chambre criminelle

Le conférencier Assane Mbacké Khelcom et Cie seront jugés devant la chambre criminelle. Ce qui va prolonger leur séjour carcéral puisque hier, le tribunal des flagrants délits de Dakar s’est déclaré incompétent pour les juger.

Poursuivis pour actes contre nature, corruption et détournement de mineurs, le présumé homosexuel Assane Mbacké Khelcom, le chanteur religieux Khadim Samb dit Djimbory, le réceptionniste de l’hôtel Nina, Abdourahmane Lô, le commerçant Ibrahima Badiane alias « Maître l’Ouest » et le menuisier Baïdy Hamady Sow ont été déférés puis placés sous mandat de dépôt, jeudi dernier.

Hier ils ont été conduits à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar. À l’ouverture de l’audience, le maître des poursuites a soulevé une exception d’incompétence. Selon lui, à la lecture du procès-verbal d’enquête, il est à relever que les faits puissent revêtir un caractère de viol. « Je vous invite à vous déclarer incompétent pour permettre au ministère public de mieux se pourvoir », a souligné le parquetier. Les avocats de la défense, eux, ont estimé qu’on était en flagrant délit et que cette affaire devait être jugée.

Selon Me Abdoulaye Tall, un des avocats de la défense, le tribunal est saisi d’un procès-verbal de flagrant délit. « Le tribunal ne peut pas dire que les faits peuvent revêtir un caractère criminel. En l’état, je pense que le tribunal a été régulièrement saisi. Je crois que les infractions retenues contre nos clients relèvent de votre compétence. C’est pourquoi je vous demande de vous déclarer compétent pour juger ce dossier. Le parquet est mal fondé pour relever l’incompétence du tribunal », a précisé la robe noire. Me Daff, un autre avocat de la défense, a abondé dans le même sens que son confrère Me Tall. Au final, le président du tribunal des flagrants délits de Dakar s’est déclaré incompétent et l’affaire sera jugée devant la barre de la chambre criminelle. Serigne Assane Mbacké et Cie devront donc patienter longtemps en prison avant d’être fixés sur leur sort.

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.