Actualités

Dossier Mame Diarra Fam et Déthié Fall : Ousmane Sonko accable le ministre Malick Sall

Le procès en flagrant délit des députés Mame Diarra Fam et Dethié Fall, qui devait se tenir ce mercredi 22 juin, a été renvoyé au lundi 27 juin. La raison évoquée est la petitesse de la salle d’audience. Tout le contraire de ce qu’avance Ousmane Sonko, le leader du Pastef.

« C’est le ministre Malick Sall qui a demandé le renvoi de ce procès pour aller en procès spécial, parce qu’il s’est heurté au refus de jeunes magistrats en flagrant délit », explique le chef de file des patriotes. Ce dernier affirme que la volonté du pouvoir en place est « d’empêcher certaines têtes de liste dans des départements stratégiques de participer aux élections législatives ».

« Malick Sall a voulu des condamnations de principe pour que nos camarades tombent sous le coup de l’article 34. Ils seraient ainsi frappés d’inéligibilité ». Ousmane Sonko reste persuadé « que le maire de Guédiawaye risque aussi le même sort ».

Pour rappel, Yewwi Askan Wi a vu ses têtes de liste à Ziguinchor, Mbacké et Guédiawaye arrêtées lors de la manifestation interdite du 17 juin derrnier. Il s’agit notamment de Guy Marius Sagna, Serigne Abdou Bara Mbacké Dolly et Ahmed Aïdara. La députée Mame Diarra Fam est deuxième de la liste de Yewwi à Pikine.

C’est pourquoi Ousmane Sonko appelle le peuple sénégalais à rester debout. « Macky Sall est en train de dérouler un programme qui, au final, aboutira à un troisième mandat et il ne faut pas l’accepter ».

Ousmane Sonko a, par ailleurs, lancé un appel aux agents de la police « à plus de responsabilités », à l’armée pour « qu’elle ne laisse pas le président dérouler son programme » et à la société civile.

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.